IMG_6367

Comment j'ai trouvé mon X

Nous sommes au début de l'été 2021, me voilà assise au chalet avec mes trois trésors qui jouent autour de moi, dans le sable et dans l'eau et j'essaie de me préparer mentalement à retourner au travail dans quelques mois. Heureusement, une enseignante ne peut pas retourner au travail en juillet même si son congé maternité est fini! Je gagnais presque 2 mois de plus à profiter de ma famille, de ma maison, de notre belle vie...

Après presque trois ans à profiter de cette liberté, de ce rythme de vie qu'on choisit, à avoir le luxe de pouvoir écouter les besoins de nos enfants et faire notre horaire familial en fonction de nous plutôt qu'en fonction des exigences extérieures, j'avais une boule dans le ventre juste à penser que je devrais les réveiller le matin et les presser pour aller les porter à la garderie parce que « maman et papa doivent aller travailler ». Bien sûr que j'aime mon travail, l'enseignement est une passion pour moi, mais depuis que je suis devenue maman... mes priorités ont beaucoup changé.

Je connaissais depuis déjà quelque temps cette chère Marianne, maman de 5 garçons qui fait l'école à la maison depuis 7 ans et qui m'a dit: « Amélie, oui il y a des lacunes dans l'école maison, mais il y en a aussi à l'école publique. Et j'aime mes enfants, je veux leur donner le meilleur. Et c'est par l'école maison que j'ai vraiment le sentiment que je réalise pleinement ma vocation de maman. »

Ma vocation de maman...

Assises dans sa balançoire avec nos enfants qui s'amusaient à courir après leurs poules et à jouer dans la cour, elle me faisait part des défis que les parents rencontrent, de leur souci de bien faire et de leurs inquiétudes « de ne pas être prof » et c'est là qu'elle me lance: « On a besoin d'aide, on a besoin de l'aide de gens comme toi Amélie! »

Pour l'entrepreneuse en moi, la maman qui voulait préserver notre liberté d'horaire familial et l'enseignante passionnée, il ne m'en fallut pas plus pour réfléchir jour et nuit à la meilleure façon de venir en aide à ces familles si inspirantes.

Et c'est comme ça qu'est née L'École maison - par madame Amélie. Mon (extraordinaire-attentionné-dévoué) mari qui me regardait aller, m'a souri et m'a dit: « Je trouve que c'est une excellente idée, allons-y! » Je lui répétais: «Es-tu certain que tu es prêt à faire ça toi aussi? On met une croix sur mon salaire au profit de... peut-être même un déficit. Si tu veux, je retourne travailler et ça sera correct, je vais comprendre. Mes idées ne sont pas toujours bonnes non plus.»

Et lui de me répondre: « Si c'est là que le Bon Dieu te veut, tout ira pour le mieux! »

Et voilà, c'était officiel, je me consacrais à aider les familles que je trouvais si inspirantes. Je préparais des vidéos pour partager le plus de connaissances possible, je planifiais des semaines, des mois, des années pour permettre à des parents de plonger dans cette aventure avec confiance et légèreté. Je me sentais telllleeemeennntt sur mon X.

Comme tout entrepreneur, après des embûches, des problèmes techniques, mais surtout beaucoup d'excitation et des rencontres avec des gens extraordinaires sans qui ce projet ne serait pas devenu réalité, j'ai commencé à recevoir des témoignages; des remerciements pour mon travail, des gens qui me confirmaient que mes efforts et mes risques leur étaient utiles et répondaient à leurs besoins!

Merci encore pour tout ton dévouement!!!
Ma vie s’est comme simplifiée! Je suis beaucoup plus relaxe et je passe beaucoup plus du temps de qualité avec mes enfants, car je suis moins stressée!

 

Comment ne pas avoir envie de continuer à faire tout en mon possible pour vous aider à réaliser pleinement votre vocation de parent!

Mon tout premier article, je vous le dédie chers abonnés qui m'ont fait confiance. Sans vous, je ne pourrais pas combiner ma vocation de maman et ma vocation d'enseignante tout en aidant les autres à se réaliser pleinement.

En espérant que ce chemin que nous avons commencé ensemble nous mène vers nos réelles aspirations et nous permette de vivre ce que nous souhaitons et pas seulement ce que nous devons.

 

Avec toute ma gratitude,

Laissez un commentaire